Sandrine, ma démarche et l’importance du dépistage précoce du cancer du sein

Un beau ruban Rose…

Dans mon travail la relation humaine m’est toujours importante, j’aime les personnes que je croise, clients ou non client, qu’importe…. c’est la relation qui m’intéresse. J’ai fait mes premiers pas dans le photo journalisme, j’ai fait des reportages dans les prisons, dans la rue, sur des sujets sociaux divers comme le Sida, les dépendances, les centres de détoxication… J’ai moi-même été malade petite. J’ai été dans des centres de santé avec ma sœur, seules dans un monde ou on ne comprenait pas celui des adultes, puis j’ai perdu mon père, puis ma sœur dans des circonstances tragiques. Et la maladie, la perte, les douleurs,  je connais.  j’y ai été sensibilisée très jeune,  je n’avais que 13 ans. ça m’a donné envie de porter un regard bienveillant sur des personnes pour qui la vie bascule après un événement tragique. On n’est jamais pareil après. On comprend la solitude, l’angoisse, la peur, la douleur… Et la force de l’amour. Ces personnes me touchent. Leurs témoignages, nos échanges…. me semblent nécessaires à la vie.  Indispensables pour se sentir aimé, regardé, compris… Quand Sandrine m’a contactée, je la connaissais en tant que wedding planner. On avait fait des mariages ensemble puis un dernier quand elle a appris son cancer. Je pense que tout le monde a été choqué, elle est jeune, elle a la pêche, elle a un mari et des enfants en or, tout allait bien, et puis paf tout bascule… Elle a du arrêter son travail qu’elle adorait et sûrement tant d’autres choses que l’on ne plus faire lorsque l’on est « malade »… Dans ces moments là, on a envie de témoigner sur les choses qui nous lient à la vie, qui nous donnent de l’espoir, on veut dire tout l’amour que l’on a pour les personnes qui comptent vraiment et qui nous entourent chaleureusement. Sandrine et sa jolie petite famille m’ont touchée. C’est une femme extraordinaire qui se bat et qui continuera à se battre jusqu’au bout. Dans cette série, on a souhaité mettre en avant la relation mère/fille… Par ces petits témoignages j’en ai fait un travail personnel, j’ai commencé avec Sophie qui m’a parlé du concours et pour ces deux femmes extraordinaires, j’espère sincèrement que l’on va gagner d’une manière ou d’une autre. J’espère de tout cœur que Sandrine va rester avec nous car à l’heure ou je vous parle, ça ne va pas pas fort… C’est pour ça que l’on fait ce concours, pour en parler, pour ne pas être seul face à cette tragédie et pour continuer les recherches, les dépistages… Nous sommes de tout cœur avec toi Sandrine et on continue la bataille ensemble…

Un grand merci à vous tous pour votre soutien et que la vie nous emporte 😉

09 - 15 - 2017 - 11:51

Le concours Estée Lauder avec Sophie | isasouriphoto - […] lien avec mon précédent article, encore une belle rencontre avec Sophie que j’ai rencontré à un mariage l’année dernière. 2 […]

10 - 02 - 2017 - 20:24

la sélection Polka Magazine | isasouriphoto - […] tant de courage pour affronter cette maladie… Et bien sur une pensée très spécial pour Sandrine , on se bat aussi pour elle, elle s’est battu pour rester en vie… Dans les jours qui […]

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

*

*

F a c e b o o k
C a l e n d r i e r